Actualité Audi

Audi Q3

Ce sont les ouvriers de l’usine de Seat de Martorell qui peuvent être rassurés : Audi a décidé aujourd’hui de produire le Q3 dans cette usine, ce qui permettra de sauver quelque 1.200 emplois. Un choix stratégique, qui exprime la volonté du groupe VW de renforcer une certaine solidarité entre les différentes marques. Quelques rumeurs avaient circulé quant à l’éventuelle mise en production aux Etats-Unis. La crise a postposé ce projet.

Pour 2011

Le Q3 viendra rejoindre la famille des SUV Audi, baptisés « Q », en élargissant la gamme vers le bas. SUV à 5 portes à la ligne de coupé, il proposera cinq places assises ainsi qu’une expérience de conduite axée sur le dynamisme. Audi promet quelques solutions techniques innovantes pour optimiser la consommation, le plaisir de conduite ainsi que le confort. La production démarrera en 2011.

Vroom.be

Audi Q7 : Facelift

 

Après avoir été surpris en essais nocturnes et dans les rues d’Atlanta, Audi dévoile officiellement les évolutions esthétiques et techniques de son vaisseau amiral : le Q7.

C’est au Salon de Shanghai, à partir du 20 avril 2009, que l’Audi Q7 présentera ses subtiles modifications. Comme à chaque restylage, seuls les amateurs et les aficionados d’Audi sauront différencier un Q7 nouveau d’un Q7 ancien.

En effet, à l’extérieur peu de choses changent, seuls les boucliers et le hayon ont été légèrement modifiés. Les phares et clignotants à LED des versions V12 se généralisent sur l’ensemble de la gamme. Les feux arrières, aussi à LED, adoptent un nouveau graphisme semblable aux feux du Q5. Le Q7 réaffirme ainsi son statut haut de gamme par rapport à son descendant qui les possédait depuis son lancement. Notons aussi que désormais les barrettes de la calandre sont chromées, que de nouvelles peintures font leur apparition et que la version 4,2L TDI se dote d’un pare-pierres aéré et d’étranges échancrures latérales dans les bas de caisse. 

 

A l’intérieur, la version 5 places disparait au profit d’une unique configuration 6 places qui s’étend sur toute la gamme. L’habitacle s’embourgeoise en augmentant la présence de bois sur la planche, la console et les contre-portes. La plus grande innovation concerne l’apparition de la 3ème génération du système multimédia Audi MMI. La navigation GPS adopte une interface 3D, la radio fonctionne par satellite (Syrius) et permet outre l’Info-Trafic, de trouver distributeurs automatiques, supermarchés et stations services. L’ensemble du système est pilotable soit par le joystick situé sur la console, soit par la voie.

 

Coté motorisations, le nouveau V6 3,0L TDI Clean Diesel reçoit un filtre à NOx et présente une consommation inférieure de 0,2L/100Km par rapport à l’ancien V6 3,0L TDI. On retrouve aussi le V8 4,2L TDI qui voit sa puissance passer de 326ch à 340ch tout en annonçant une consommation de 9,9L/100km au lieu de 11,1L/100km précédemment. Pas de nouvelles de la version V12 TDI pour le moment, peut-être à Francfort ?

 

Le nouveau Q7 en image : 

 

       
                 
               
                 
                 
                 
                 
                 
               

 

 

 

Le blog auto

Baisse de plus de 10 % des ventes en mars

 

Signe des temps, la crise s’attaque aussi au marché de luxe.

La preuve en est : les ventes d’Audi, filiale de Volkswagen, ont chuté de 10,7% au mois de mars en valeurs glissantes annuelles, annonce le constructeur automobile allemand.

Tout étant relatif dans ce bas monde où les chiffres ne disent souvent que ce que l’on veut bien leur faire dire : Audi précise que ses ventes ont toutefois grimpé de 6,6%, sur le marché chinois. Le succès de la nouvelle version de l’A4 n’y est pas étranger.

Certes … mais cela signifie donc que si la Chine ne s’était pas réveillée … la situation serait encore plus alarmante.

Que serait l’avenir du groupe si les consommateurs chinois freinaient leurs achats ?

Les ventes d’Audi ont en effet chuté de 12,9% en Europe occidentale. À l’échelle mondiale, ce sont  90.400 véhicules qui ont été écoulés le mois dernier.

Rappelons qu’en mars, le marché allemand de l’automobile a grimpé de 40% grâce à la “prime à la casse” versée par le gouvernement. Gageons que les véhicules relégués aux oubliettes n’ont pas été remplacés par des Audi, rien de très surprenant en somme …

 

 

 

Reuters, AFP

Bénéfices record en 2008

 

L'année 2008 est décidément celle de tous les exploits pour Audi. La firme aux anneaux avait déjà annoncé avoir franchi le cap du million d'immatriculations dans le monde, en vendant très exactement 1 003 469 véhicules. Mais ce n'est pas tout : Audi a également affiché en 2008 les meilleurs bénéfices de toute son histoire.

En engrangeant 3,177 milliards d'euros de bénéfice avant impôts, Audi réalise un + 9 % par rapport à 2007. Sur l'année 2008, la vente de chaque véhicule aura rapporté en moyenne 3 166 euros (avant impôts).

Cette belle progression a été rendue possible grâce au succès de la nouvelle A4, ainsi qu'au restylage de l'Audi A3.

Reste que ces bénéfices records ne vont pas se reproduire de sitôt : le lancement de nouveaux produits (notamment la future petite Audi A1) ne suffira certainement pas à compenser le brutal retournement de l'économie mondiale.

Motorlegend.com

Audi TT-RS : premières images officielles

 

Le coupé allemand aura fait parler de lui ces derniers temps ! Entre les annonces, la confirmation, les teasers et les détails, nous avons eu de quoi nous mettre sous la dent jusqu’à la diffusion de ces trois images officielles de la part d’Audi.

 

Les photographies, en couleur cette fois-ci, donnent envie de s’installer au volant du TT-RS, que ce soit dans sa déclinaison coupé ou cabriolet, et de son 5 cylindres turbo développant 340 chevaux. Une voiture qui, à n’en pas douter,  offrira un comportement rigoureux et un agrément exceptionnel, mais il faudra attendre l’essai pour confirmer ces dires. D’ici là,  le salon de Genève vous offrira une occasion supplémentaire de l’admirer.

 

 

leblogauto